LesElyziks aime les collectifs !

La lanterne à BD :

Bandijones, Precillia, Théo, Julien, Emmanuel Baudoin, dit Embau

lanterne-bd.blogspot.com 

https://www.facebook.com/pages/La-Lanterne-à-BD 

lanternebd@yahoo.fr

 

 

Rencontre avec une association de créateurs, dessinateurs de BD, basée sur Saint-Quentin. Elle est constituée d’amateurs et de professionnels. Il existe un atelier le samedi tous les quinze jours à l’école Quentin de La Tour, dans lequel sont dispensés des conseils et sont choisis les thèmes pour chaque année. Cette année, le collectif a choisi le thème de la guerre. Il s’agit de la parution de leur huitième volume constitué des dessins de chacun d’entre eux. Le numéro neuf sera consacré au Western. L’association participe à de nombreux festivals comme LesElyziks, celui d’Amiens ou la convention Manga de Cambrai.

Installés dans le kiosque des Champs Elysées, au carrefour des différentes scènes et tout particulièrement proche de la scène découverte, les dessinateurs du jour ont dessiné au son des différents groupes qui se sont succédés. Ils en ont pris plein les oreilles mais ont su apprécié la musique. J’ai rencontré Bandijones, qui est actuellement au chômage et qui cherche à devenir dessinateur professionnel. Il m’a expliqué ce qu’est la lanterne à BD,
puis m’a présenté Priscyllia, assise à ses côté, dont le pseudonyme
est Oline02. Elle a un site internet, un blog et est spécialisée dans les mangas. Elle est actuellement étudiante et prépare le concours de conservateur de musée. Elle a une passion pour la BD depuis qu’elle est toute petite. Leur rencontre avec LesElyziks s’est faite à partir de mails avec les organisateurs LesElyziks pour la première année.

 

Théo fait partie de la lanterne à BD depuis deux ans. Il est étudiant et a la passion du dessin depuis qu’il est tout petit. Il a été nourri à la BD par son père, lui-même passionné (Embeau = Emmanuel Beaudoin) et par les jeux vidéo. Il prend des passages de jeux et il crée ensuite une histoire. Il a choisi le noir et blanc pour l’esthétique. Il est autodidacte, n’a pas appris et ne recopie pas, la main suit l’esprit. Il veut simplement que la BD reste pour lui une passion. Sous ses airs « de sale gosse » grognon, Théo est le reflet de ce qu’il dessine, il est fait de noir et blanc. Un bon moment.

 

Julien, un look à part avec ses cheveux long et son chapeau sorti d’un western,
est arrivé à la Lanterne en 2012 après avoir rencontré l’un des auteurs Virgil en dédicace chez Cultura à Saint-Quentin. Lui aussi dessine depuis qu’il est tout petit et le dessin fait partie de son cursus scolaire. (Voir son portrait sur le blog). Virgil lui a proposé de participer à
la Lanterne. Il voudrait en faire son métier mais il sait que cela est très difficile d’en vivre.
La lanterne est un atelier pour aider à progresser et permettre la mise en contact avec les professionnels. Il ajoute que « c’est un truc pour s’éclater ». Il s’agit d’une grande famille à découvrir sur le blog. Il aime aussi beaucoup le rock donc il apprécie LesElyziks, l’ambiance et les contacts avec les gens. Il est tout à fait prêt à revenir.

 

Emmanuel Beaudoin, dit Embeau, pour ne pas le confondre avec Edmond Baudoin. Il est le président de l’association, créée en 2007. L’idée lui est venue de faire une association pour travailler ensemble et sortir un collectif tous les ans. Il vit de sa passion en réalisant des fresques, des BD et des portraits. Il est tous les quinze jours à l’école Quentin de la Tour. Il avait rencontré un des organisateurs LesElyziks lors d’une interview radio. Il est prêt à renouveler l’expérience qu’il trouve agréable. « C’est ouvert et on y rencontre des gens qu’on ne verrait jamais en temps normal ».